Biographie de Maïlys De Villoutreys

de-villoutreys-maylis-1105Maïlys de Villoutreys vient à la musique par le violon, puis découvre le chant au sein de la Maîtrise de Bretagne (dir. J.-M. Noël), avec laquelle elle participe à de nombreux concerts et enregistrements. Après une licence d’Italien, elle étudie un an à Parma (Italie), puis est admise au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, dans les classes d’Isabelle Guillaud, puis d’Alain Buet. Elle y reçoit les conseils de Susan Manoff, Olivier Reboul, Kenneth Weiss, Anne Le Bozec, et obtient son Master mention très bien à l’unanimité en juin 2011.

Maïlys de Villoutreys fait ses débuts très tôt sur la scène de l’Opéra de Rennes : enfant, elle a été Sophie dans Let’s make an opera (Britten), puis Yniold dans Pelléas et Mélisande de Debussy. Au Teatro Regio de Parma, elle a interprété Aspasia dans une adaptation de la Pietra del Paragone de Rossini, Imparolopera. En 2009, elle enregistre Atys de Lully avec la Simphonie du Marais (Mélisse), puis chante Miss Ellen dans Lakmé à l’Opéra de Rouen.

Depuis, elle a interprété Belinda dans Didon et Enée de Purcell au théâtre Mouffetard (Paris), Pamina au Conservatoire de Paris, et la Reine de la Nuit sous la direction de Nicolas Krüger. Cette saison, elle a participé à une version mise en scène de la Petite Messe Solennelle de Rossini avec Jean-Claude Malgoire, et a chanté Amour dans Orphée et Eurydice de Gluck (Opéra de Saint Etienne, Opéra de Versailles).

En concert, ses choix sont très variés. Elle s’intéresse à la musique sacrée (Messe en ut de Mozart avec l’ensemble le Palais Royal (J-P Sarcos), Messes et Cantates de Bach avec l’ensemble Pygmalion (R. Pichon), Motets de Campra, Dumont ou Charpentier), et participe à de nombreux festivals : Festival d’Ile de France, Festival de Saintes, Folles Journées de Nantes, Festival Saoû chante Mozart, Festival de la Chaise-Dieu ou encore Musikfest Bremen.

Dans le répertoire baroque, elle se produit avec les Musiciens du Paradis (A. Buet), les Folies Françoises (P. Cohën-Akénine), Ricercar Consort (P. Pierlot), les Cyclopes (T. Maeder) ou encore avec le claveciniste Ronan Khalil (récitals à Athènes et au Brésil). Elle se passionne aussi pour le lied et la mélodie, et forme un duo avec le pianiste Ivan Couëffé depuis 2007 : ensemble, ils suivent actuellement la classe de lied et mélodie de Ruben Lifschitz à la Fondation Royaumont. Par ailleurs, elle collabore régulièrement avec le Quatuor Amôn.

 

Publicités