Biographie de Manolo

19 11h Manolo et Manuela Kora accords de cordesManolo, alias Emmanuel Gence, commence sa formation musicale en 2001. Attiré par l’Afrique, c’est rapidement elle qui va battre le rythme. Il se plonge dans les percussions Africaines pendant plusieurs années au côté de son ami Moumine Koné.

Puis poussé par une curiosité grandissante il se met à composer avec tous les instruments qu’il rencontre sur son chemin : didgeridoo, guimbarde, kalimba, flûte peul, tama, guitare. La musique gagne du terrain dans sa vie, devient essentielle, le pousse à suivre une formation de 3 ans de musicothérapeute auprès de Patrick Berthelon.

Toujours plus curieux il continue d’avancer. Il découvre la kora, ou plutôt le n’goni diatonique, harpe africaine, qui deviendra sa compagne de tous les jours et grâce à qui, il commence à pousser la chansonnette, inventant un dialecte imaginaire : « le bora ». Devenu en quelque sorte une marque de fabrique, il l’utilise pour inviter au lâcher prise et permettre à chacun de voyager là où bon lui semble.

En 2011, il intègre une création de la compagnie Waaldé : En tout oralité. Séduit par l’alliance de la parole et de la musique, il décide de se former au conte et suit plusieurs stages auprès de Ludovic Souliman, Abbi Patrix, et Pepito Mateo. C’est la révélation, la pièce manquante au puzzle, les histoires viennent remplir sa vie de leurs richesses inépuisables. La musique, une langue imaginaire, des histoires, le «  conte » est bon !

Il se lance dans la création, fonde le groupe Akili Sigui et développe en parallèle des créations où il aime allier musique et contes : Nasreddine l’idiot accompli, Ali l’élu du son, Parole de cordes, Le cœur du baobab.

Nourrit par les différentes découvertes que la vie a placée sur son chemin, Manolo partage une part d’Afrique, utilise les bienfaits de la musique et transmet des histoires qui viennent d’ici et qui vont ailleurs…

Publicités