Biographie de Transparences

24 Pauline_et_Thomas_se_jettent_allo

Associer la harpe à l’orgue de verre (ou glassharmonica), le descendant de la harpe de verre dont on frotte les rebords avec les doigts mouillés pour les faire  chanter, semblait être une évidence. Pourtant, ni Mozart, ni Beethoven, qui ont composé pour cet instrument mythique en cristal à l’histoire sulfureuse qu’inventa Benjamin Franklin en 1761, n’y avaient songé.

Il a fallu attendre 250 ans pour que cette idée germe dans l’esprit d’une jeune harpiste, Pauline Haas, nommée aux Victoires de la Musique Classique 2012, seule française Premier Prix du Concours International Lily Laskine alors qu’elle n’avait que 13 ans. Egalement auteur, compositeur et chanteuse, elle associe ses divers talents lors de prestations, près d’une centaine par an, à chaque fois remarquées.

Thomas Bloch, spécialiste des instruments  rares (il joue également les ondes Martenot et le cristal Baschet), 3000 prestations au compteur, que l’on retrouve notamment sur le dernier album de Daft Punk et qui collabore avec Radiohead, Tom Waits, Gorillaz, Pierre Boulez, Valéry Gergiev et Jean-François Zygel, parmi d’autres, forme avec Pauline un duo
unique.

PAULINE HAAS est née en 1992. Très tôt attirée par les arts de la scène, elle choisit la harpe en 2000 et donne son premier récital trois ans plus tard. A 13 ans, elle remporte le 1er prix du Concours International Lily Laskinejunior, ainsi que le Prix de la meilleure interprétation de l’œuvre contemporaine imposée, restant à ce jour la seule harpiste française à avoir obtenu cette récompense. La même année, elle donne son premier concert en soliste avec orchestre, dirigeant elle-même depuis le pupitre. En mars 2007, elle est admise première nommée au CNSMD de Paris et en ressort quatre ans plus tard, avec un an d’avance, avec un Master 2 mention très-bien. En 2012, elle est nommée dans la catégorie « Révélation Soliste Instrumental » aux Victoires de la Musique Classique. Elle donne 60 concerts par an dans le monde entier, en soliste avec orchestre (Philharmonie de Berlin, Auditorio Nacional de Madrid, au Barbican à Londres, en Amérique du Sud, aux Etats-Unis…), en récital à Nantes et au Japon (La Folle Journée), à la Philharmonie de Paris, au Théâtre du Châtelet, au Mexique, aux Etats Unis… en musique de chambre (avec Thomas Bloch, Rafael Angster, Marc Grauwels, Leandro Marziotte, Jean-François Zygel, Gérard Caussé, Sharon Kam, Nils Mönkemeyer, Ramon Ortega Quero, Karl-Heinz Schütz, Amiram Ganz, Alexis Galperine, Herbert Kefer (Quatuor Artis), Dimitri Ashkenazy…). Elle donne des masterclasses, collabore avec des compositeurs tels que Guillaume Connesson, Philippe Hersant, Nicolas Bacri, Michèle Reverdy et s’engage également dans des projets humanitaires et pour le jeune public (tournées JMF, écoles, hopitaux). Curieuse de tout, elle possède un vaste répertoire (musique baroque à contemporaine, enregistrement et concerts de musiques de films (David Lynch, Johann Johannsonn – deux fois nommé aux Oscars-…), tournées avec des groupes de rock…), arrange, improvise, compose, chante, joue huit sortes de harpes et mélange les formes d’expressions en collaborant avec des comédiens et des plasticiens. Elle est soutenue par la Fondation Safran pour la Musique.

www.paulinehaas.com

THOMAS BLOCH (né en 1962 à Colmar, France – http://www.thomasbloch.net) est un musicien français. Il est reconnu dans le monde comme l’un des interprètes majeurs d’instruments rares (ondes Martenot, glass harmonica et cristal Baschet), aussi bien dans le domaine de la musique classique, que de la musique contemporaine et expérimentale, de l’opéra, de l’improvisation, de la chanson, le rock, le théâtre, la musique de film, la danse, la world music… Il est également compositeur et producteur.
Titulaire d’un Premier Prix d’ondes Martenot du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (classe de Jeanne Loriod), ainsi que d’une Maîtrise en Musicologie de l’Université de Strasbourg, Thomas Bloch a participé à plus de 3000 concerts dans 40 pays et apparaît sur plus de 150 disques personnels ou en tant qu’artiste invité.
Parmi quelques collaborations notables (concerts ou enregistrements) : Radiohead, John Cage, Gorillaz / Damon Albarn (Monkey: Journey to the West, à partir de 2007), Daft Punk (Random Access Memory), Tom Waits / Marianne Faithfull / Bob Wilson (The Black Rider/ 2004 – 2006), Emilie Simon / Luc Jacquet (La Marche de l’Empereur), Milos Forman (Amadeus– version longue, 2001).
Professeur d’ondes Martenot au Conservatoire de Strasbourg depuis 1992 et à l’Académie Supérieure depuis 2012, directeur artistique du Festival d’Evian de 2005 à 2011 et du Festival Glass Music International (Cité de la Musique, Paris, 2005), collaborateur pour divers ouvrages musicaux, il est également chargé de la présentation de ses instruments au Musée de la Musique de Paris depuis son ouverture (1997).
En tant que soliste d’instruments rares (ondes Martenot, glassharmonica, cristal Baschet), Thomas Bloch interprète la quasi totalité du répertoire classique et contemporain composé pour ceux-ci (Messiaen, Varèse, Honegger, Jolivet, Bussotti, Mozart, Donizetti, Hasse, Carl Philipp Emmanuel Bach, Beethoven, Richard Strauss…). Il crée une dizaine d’oeuvres nouvelles chaque année que ce soit dans le domaine de la musique contemporaine (Michel Redolfi, Regis Campo, Etienne Rolin, Bernard Wisson, Jan Erik Mikalsen…) ou populaire (Jonny Greenwood, Damon Albarn, Tom Waits…) et participe à de nombreux enregistrements.
Il a participé à plus de 200 émissions de radio et de télévision.

www.thomasbloch.net

Publicités