Coline Jaget

20 Coline JagetColine Jaget est née le 4 octobre 1992 à Nice, France. Son penchant pour la harpe naît dès l’âge de 5 ans et grandit très vite grâce à sa mère, Helvia Briggen, harpiste solo de l’Orchestre Philharmonique de Nice.
Après des études au CNRR de Nice dans la classe de Michèle Vuillaume, elle rentre en 2010 au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, dans la classe d’Isabelle Moretti. Elle y obtient son diplôme de Master 2 en juin 2015 avec une mention Très Bien à l’unanimité.
Coline aime avant tout la scène et a participé à de nombreux concours internationaux ce qui lui permet de se produire en soliste en France ou à l’étranger (USA, Suisse, Chine, Italie…) Elle gagne en 2010 le 1er prix du concours international Martine Géliot, à Fontainebleau, et finit en 2014 1ère lauréate du prestigieux concours international Lily Laskine, organisé par la ville de Paris. Ces réussites lui permettent de se produire fréquemment seule ou en formation de musique de chambre, notamment au festival de Pâques de Deauville, au Septembre musical de l’Orne ou encore avec l’orchestre de Douai aux côtés de Philippe Bernold dans le concerto pour flûte et harpe de Mozart.

Intéressée par la musique contemporaine, Coline a été amenée à travailler avec des compositeurs comme Benjamin Attahir ou Ivan Fedele. Elle a d’ailleurs été récemment récompensée du prix André Hoffman pour la meilleure interprétation de l’oeuvre d’Ivan Fedele, Gstaad Variationen, aux Sommets Musicaux de Gstaad 2015, et en 2011, du prix de la meilleure interprétation de l’oeuvre de Thierry Pécou, Harpe de Jade, au concours international de la Cité des Arts.
Coline joue souvent en orchestre, notamment avec l’Orchestre Philharmonique de Nice, l’Orchestre des Siècles, l’Orchestre de l’Opéra de Paris, l’Orchestre National de Lille ou encore l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo. Au mois d’Août 2015 avec le Gustav Malher Jugendorchester. Elle a joué sous la baguette de grands chefs comme Philippe Jordan ou Herbert Blomstedt.

L’enseignement lui tient très à coeur : titulaire du DE, elle enseigne à l’école de musique Prizma à Boulogne-Billancourt, et anime également des ateliers d’éveil musical dans l’école maternelle Bouvines, à Paris.

Passionnée et imprégnée de musique depuis son enfance, Coline est également très curieuse des autres arts comme la danse, le théâtre (qu’elle pratique depuis 3 ans) ou la photographie. Récompensée par la mention Très Bien au Baccalauréat littéraire, elle aimerait pouvoir mêler tous ses centres d’intérêts à la musique, et s’ouvrir ainsi à d’autres publics et d’autres cultures.